Les nouvelles routes de la soie :
itinéraire sino-lyonnais d’une admiration mutuelle

Un projet d’Avenir

Au 2e siècle avant notre ère, l'Empereur Wudi de la Dynastie des Han envoya le Général ZHANG Qian explorer le vaste territoire à l'ouest de son empire, à la recherche d'alliés, de voies commerciales et de chevaux... De là naquit la Route de la Soie : 7.000 kilomètres et 2.000 ans d'histoire... La Route de la Soie, véritable lien tissé entre l’Orient et l’Occident pour les échanges de produits, de techniques innovantes, de doctrines et de cultures, incarne l’admiration mutuelle que se vouent les deux extrémités du continent eurasiatique.

Si la Chine est le point de départ de cette Route de la Soie, Lyon en est l'un des termes. Au 16e siècle, alors que la Route de la Soie était progressivement abandonnée, le tissage d'étoffes de soie se développa à Lyon, encouragé par le Roi François 1er. Depuis, le savoir-faire des tisseurs lyonnais s'est imposé : Louis XIV décora ses résidences de soieries façonnées à Lyon, tandis que les cours étrangères s'y fournissaient également.

En 1844, encouragée par Monsieur François Guizot, alors Ministre de l’Agriculture et du Commerce, une mission commerciale partit en Chine. Le délégué pour l’industrie des soies et des soieries fut alors accrédité par la CCI de Saint-Étienne. Les retombées de cette mission stimulèrent l’essor de l’industrie de la soie à Lyon, si bien que la CCI de Lyon envoya, en 1895, une seconde mission commerciale. Aujourd'hui, les collections du Musée des Tissus et des arts décoratifs conservent de riches témoignages de ces relations privilégiées.

Un symbole fort : en 2013, le Président XI Jinping lance le projet d’un « Couloir économique des pays traversés par l’ancienne Route de la Soie » et d’une « Route maritime de la Soie du 21e siècle », et choisit en 2014 de commencer à Lyon la visite d'État qu'il effectue à l'occasion du cinquantenaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

C'est dans ce contexte que naît le projet d'un Nouvel Institut Franco-Chinois de Lyon qui entend, fort d'un passé exceptionnel, donner une impulsion nouvelle à l'avenir des relations entre Lyon et la Chine.